publié le 23 février 2022

Témoignage du Dr Amaury COUMERT, Médecin du sport

 

Le laser fait son entrée en médecine du sport

 

Equipé d’un K-LASER depuis deux ans, le Dr Amaury Coumert, Médecin du sport à la clinique St Charles (Lyon), confie que l’outil est venu combler un manque dans sa pratique.

 

« J’ai supprimé les ordonnances de médicaments en offrant une véritable alternative aux patients » se réjouit-il, déplorant par ailleurs que les médecins du sport ne l’utilisent pas davantage car le laser est de par son expérience une aide précieuse tant pour la prise en charge aiguë que pour les pathologies chroniques.

 

« Le laser améliore significativement la qualité de la cicatrisation »  déclare t-il, observant par ailleurs que les meilleurs résultats sont obtenus pour les tendinopathies, les ténosynovites et des pathologies en relation avec les muscles (cervicalgies, lombalgies).

 

Quelle utilisation du laser ? 

« J’effectue deux séances de 7 à 15 minutes pour chaque zone traitée » explique le Dr Coumert, précisant qu’il utilise d’abord un faisceau concentré corrélé à une puissance importante puis qu’il progresse en élargissant le faisceau.

Pour un patient chronique son approche est de réaliser 3 ou 4 séances par an en entretien, par exemple pour des lombalgies chroniques. « le patient revient spontanément dès qu’il va moins bien » indique t-il.

 

Nathaly Mermet, Journaliste scientifique et médicale


Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Les derniers articles

Suivez toute notre actualité

 

Fusion entre K-LASER et INDIBACommuniqué de presse

INDIBA S.A et Eltech K-laser S.r.l, deux experts de l’innovation et leaders mondiaux dans leurs domaines respectifs unissent leurs forces pour un avenir commun et de nouvelles opportunités mondiales.