publié le 28 avril 2021

Vidéo patient, douleur chronique du pied après 1 séance

Ce jeune patient, sportif, exprime son ressenti après 1 séance de K-LASER pratiquée en cabinet de podologie, pour traiter ses douleurs chroniques (Aponévrosite plantaire).

 

(cliquer sur l’image pour voir la vidéo)

lien vers vidéo témoignage patient Aponévrosite

Mr. Florian Beaude, traité au K-LASER par Justine Fillonneau, podologue à Rungis

 

Aponévrose ou fasciste plantaire

Le pied est constitué de d’épaisses bandes de tissu fibreux, les fascias, qui relient le talon aux orteils. Ces tissus soutiennent les muscles et la voûte plantaires. S’ils subissent une trop forte tension, des lésions apparaissent à leur surface causant douleur et inflammation au niveau du talon. 

La fasciite ou aponévrosite plantaire survient lorsque les fascias -bandes de tissus fibreux sous le pied, qui vont des orteils au talon- sont lésés suite à une trop forte sollicitation ou tension.

Il existe des facteurs prédisposants (surpoids, âge, pieds plats…) et c’est une pathologie très fréquente chez le coureur.

  

Comme l’exprime Mr. Florian Blondeau dans la vidéo, il souffre depuis plusieurs années (4 ans) de douleurs par intermittence : elle est très aiguë au lever lorsqu’il pose le pied au solet sur certains appuis ; ce qui est caractéristique de l’aponévrosite.

Sa douleur est invalidante et malgré l’arrêt de sa pratique sportive, la mise au repos (arrêt maladie), des semelles orthopédiques et des traitements médicamenteux, il ne vient pas à bout de cette inflammation devenue chronique. 

Son médecin lui préconise une intervention chirurgicale. Comme il la redoute, il cherche une alternative pour venir à bout de ses douleurs et se dirige vers la thérapie laser.
Lorsqu’il témoigne devant la caméra, il a déjà fait une séance de laser chez Justine Fillonneau, podologue à Rungis, et se présente à sa 2ème séance.

Il précise que le soin, rapide et peu onéreux, a été totalement indolore et reconnaît que dès la première séance, la douleur a énormément diminué : plus de douleur au réveil et si une douleur subsiste sur certains appuis, elle est nettement moins forte.  

 

Précisions sur la prise en charge par Justine Fillonneau :

A l’examen clinique en début de séance, elle détecte la tension et des adhérences, et constate une limitation de la mobilité.
Après la séance où elle associe laser et thérapie manuelle, elle constate une amélioration de l’amplitude du mouvement.
Elle demande toujours une évaluation de la douleur sur l’échelle de EVA, avant et après, et en début de chaque séance.
La prise en charge est multi-modale, c’est ainsi que Justine Fillonneau obtient les meilleurs résultats sur ce types de pathologies : laser (traitement « chronique ») tout le long de l’aponévrose et sur l’arrière du talon + mobilisation (étirements, massage)+ laser sur le nerf plantaire médial (stimulation en mode ISP, programme personnalisé élaboré par le praticien) + taping pour potentialité l’action du laser et conserver son effet thermique (vasodilatation).
Elle préconise deux séances par semaine au début, puis une séance par semaine jusqu’à la disparition des douleurs.


Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Les derniers articles

Suivez toute notre actualité

 

Et quidem se esse vult, summumque malum dolorem, idque instituit docere sic: omne animal, simul atque insitam in culpa, qui blanditiis praesentium voluptatum adipiscendarum causa aut interrogari ut placet, inquam tum dicere exorsus est consecutus? laudem et harum quidem.

Fusion entre K-LASER et INDIBACommuniqué de presse

INDIBA S.A et Eltech K-laser S.r.l, deux experts de l’innovation et leaders mondiaux dans leurs domaines respectifs unissent leurs forces pour un avenir commun et de nouvelles opportunités mondiales.